Fiabiliser la rénovation

Fiabiliser la rénovationDans ce cadre, nous nous intéresserons à l’analyse des défauts des systèmes d’isolation et à la mesure de leurs impacts. Il s’agira d’établir un catalogue des défauts les plus courants, d’en identifier les causes, d’en mesurer les conséquences puis d’établir des procédures de contrôle qui permettent de les éviter.
Nous étudierons également la difficile question de la maîtrise de l’humidité en configuration de rénovation. Sur ce terrain en effet, les matériaux sont mal connus, les conditions initiales sont peu maîtrisées et la prise de risque est si importante que beaucoup de candidats renoncent finalement à la rénovation, surtout pour les bâtiments les plus anciens du parc soumis à des occupants en situation de précarité énergétique.

Structuration :

  • Tâche 1.1 : Analyse bibliographique sur les défauts les plus courants des solutions de rénovation ;
  • Tâche 1.2 : Mesures comparatives pour chacun des défauts sélectionnés ;
  • Tâche 1.3 : Analyse par la modélisation ;
  • Tâche 1.4 : Proposition de mesures correctives, de conseils et de procédure de contrôle ;
  • Tâche 1.5 : Calage des approches scientifiques : caractérisation et modélisation ;
  • Tâche 1.6 : Développement d’outils pratiques pour évaluer les indicateurs du risque hygrothermique ;
  • Tâche 1.7 : Dissémination d’une gamme de services d’évaluation hygrothermique.

Industrialiser les processus de rénovation et professionnaliser les acteurs

Fiabiliser la rénovation 1

Dans ce volet du projet, nous nous concentrerons sur le développement d’outils qui, en s’appuyant sur des moyens récents tels que le scan 3D, le BIM, les données issues d’objets connectés ou de compteurs intelligents, les méthodes d’analyse d’images et toutes les ressources du Net, permettront la génération automatique de services liés à la rénovation : diagnostic, analyse d’impact de gestes de rénovation, métrés, devis, …

Structuration :

  • Tâche 2.1 : Tour d’horizon des données exploitables ;
  • Tâche 2.2 : Diagnostic automatisé des bâtiments existants ;
  • Tâche 2.3 : Outils d’évaluation des apports des solutions de rénovation ;
  • Tâche 2.4 : Construction automatique de métrés et de devis ;
  • Tâche 2.5 : Construction de plans de travaux et de plans de contrôle de la qualité.

Valoriser le gain de confort

Les 3 volets

Il s’agit ici de renforcer l’attrait pour les solutions de rénovation en mettant en avant un levier souvent jugé prioritaire qui est l’amélioration de la qualité d’usage du bâtiment. L’argument économique seul permet rarement d’emporter la décision. Nous examinerons donc dans cette partie du projet quels sont les critères objectifs que l’on peut mettre en avant (la qualité de l’air, le confort hygrothermique, le confort acoustique, …) et comment nous pouvons valoriser la rénovation sur ce champ en tenant compte des particularités de chaque bâtiment, et notamment de l’environnement de chaque bâtiment.

Structuration :

  • Tâche 3.1 : Analyse du parc des bâtiments existants ;
  • Tâche 3.2 : Analyse des opérations de rénovation par type et âge des bâtiments ;
  • Tâche 3.3 : Définition des indicateurs de confort ;
  • Tâche 3.4 : Mise en œuvre de la méthodologie proposée par simulations ;
  • Tâche 3.5 : Analyse du gain de confort à partir d’indicateurs ;
  • Tâche 3.6 : Application terrain, évaluation des indicateurs par des mesures sur des opérations réelles.